Plescop. Dix musiciens découvrent les musiques d’Azerbaïdjan

L’association Petra Neue a accueilli, dans les locaux de l’espace jeunes, l’association Drom, qui promeut les cultures populaires de tradition orale et la musique modale.

Saddam Novruzbayov (à gauche), et les musiciens : un travail d’écoute et de découverte de sons nouveaux.

Ouest-France
Publié le 06/10/2020 à 06h00


Vendredi, c’était le dernier jour de cette session de formation pour des instrumentistes confirmés. Saddam Novruzbayov, leur professeur, est originaire de Bakou, en Azerbaïdjan. Il poursuit actuellement ses études de clarinette à l’École normale de musique de Paris.
« Le répertoire compliqué de cette musique traditionnelle d’Azerbaïdjan n’est pas toujours dans les oreilles des musiciens locaux. Il existe très peu de spécialistes en Europe. C’est une chance pour les musiciens de travailler avec Saddam. La jeune génération d’Azerbaïdjan est en plein bouillonnement culturel, il apporte un panel de ce qui se fait là-bas », expliquent Ariane Zevaco et Sylvain Baron, coordinateur de Drom.
Saddam Novruzbayov aborde différents styles, et peut expliquer le pourquoi des ouvertures musicales, et la façon de les interpréter. « Tout se fait à l’oreille, avec beaucoup d’écoute. Il faut cheminer de l’un à l’autre, il n’y a pas de format régulier, cela contribue à la découverte esthétique du morceau ou pas », explique le musicien.
Drom propose des formations dans toute la Bretagne.

Contact : association Drom, tél. 09 65 16 71 21.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *